lundi 26 septembre 2022

À l'ONU, le Mali accuse les autorités françaises d'être «anti-françaises»

À la tribune de l'ONU, le Premier ministre malien par intérim, Abdoulaye Maïga, a accusé le gouvernement français d’être anti-français...

À l'ONU, le Mali accuse les autorités françaises d'être «anti-françaises»
Colonel Abdoulaye MAIGA, Premier Ministre du Mali (24-09-2022) © UN Photo

À la tribune de l'ONU, le Premier ministre malien par intérim, Abdoulaye Maïga, a accusé le gouvernement français d’être anti-français, lui reprochant d'avoir « trahi » l'héritage des Lumières et d'avoir armé les terroristes au Mali. Néanmoins, il a souligné vouloir refuser tout amalgame entre l’État français et son peuple.

Le colonel Abdoulaye Maïga, Premier ministre par intérim du Mali, a étrillé ce 24 septembre à la tribune de l'ONU le gouvernement français, qu'il a qualifié de « junte », et plusieurs responsables africains ainsi que le secrétaire général de l'ONU.

« Les autorités françaises, profondément anti-françaises pour avoir renié les valeurs morales universelles et trahi le lourd héritage humaniste des philosophes des Lumières, se sont transformées en une junte au service de l'obscurantisme », a répété par trois fois le colonel Maïga, désigné Premier ministre par intérim en août par le chef du gouvernement malien, le colonel Assimi Goïta. Il précise : « Nous refusons tout amalgame avec le peuple français que nous respectons ».

Tweet de Idriss J. Aberkane

Vidéo du discours :

Lire la suite sur FranceSoir.fr