jeudi 21 octobre 2021

Modus operandi des pilotes de la manœuvre dite "anticovid"

Obliger par tous les moyens la population mondiale à se soumettre au dictat d'intérêts privés sous prétexte de "santé publique" (FranceSoir)

Modus operandi des pilotes de la manœuvre dite "anticovid"
Façade de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (Wikimedia Commons)

Titre original : Covid : l'Allemagne a trouvé son Edward Snowden

Auteur(s):  Moufid Azmaïesh, pour FranceSoir

TRIBUNE - Le 22 septembre, Langemann Medien publiait sur sa chaîne YouTube un entretien - visionné à ce jour près de 500 000 fois - avec un jeune mathématicien et expert-informaticien dont on se souviendra peut-être comme l’Edward Snowden allemand. Nous l'appelerons “Eduard Schneeten” (pour des raisons évidentes, il souhaite rester anonyme).

Assisté de l’analyste politique Thomas Röper (Anti-Spiegel.de, Apolut.net), Eduard Schneeten a passé au crible depuis six mois plusieurs millions de documents grâce à des logiciels spécialisés. Cela a permis de mettre à jour le modus operandi des pilotes de la manœuvre dite "anticovid", de démontrer qu’il s’agit d’un réseau tissé très étroit et chargé d’une mission précise : obliger par tous les moyens la population mondiale à se soumettre au dictat d'intérêts privés sous prétexte de “santé publique.

Ces réseaux sont désormais parfaitement identifiés grâce aux deux analystes.

Le vidéo de Langemann Medien présente en langue anglaise un premier document (169 pages) d’une série à paraître d’ici deux mois environ sous forme de livre, la présentation actuelle sous forme de tableaux Excel et graphiques étant de consultation peu aisée par des non-spécialistes.

L’analyse se divise ainsi :

  • Les 20 à 30 figures-clefs qui poursuivent tranquillement leur œuvre à l’ombre des figures notoires telles Gates ou Schwab ;
  • Les flux financiers internationaux et leur montant (colossal) ;
  • Les ONG (dont le rôle notamment dans le financement est fondamental), les universités et entreprises-clef par lesquelles transitent les fonds.

Ces flux ont été chiffrés par Schneeten et Röper. L'attention des analystes a été attirée - pour ne donner qu'un exemple - par un petit pavillon insignifiant de banlieue aux États-Unis, utilisé comme “boîte postale” par plusieurs ONG disposant de dizaines de millions de dollars.

  • Le mode opératoire de prise de contrôle des gouvernements et institutions occidentaux.

Lire la suite sur FranceSoir