samedi 23 octobre 2021

La supercherie Emmanuel de Reynal

Cet individu oppose médecins vaccinés et syndicalistes. Il accuse même certains d’avoir "provoqué des morts inutiles"

La supercherie Emmanuel de Reynal

Cet énergumène, qui d’après ses dires n’est plus un "béké" (c’est un autre débat), se fend d’une tribune qui est à mon sens un énième discours paternaliste. Vous pouvez la lire ici (people-bokay) et (laissemoitedire). Vous pouvez vomir après lecture 🤢

Nous avons donc un martiniquais, qui oppose médecins (vaccinés ou pas ?) et syndicalistes. C’est assez cocasse pour celui qui disait il y a peu :

"Je préfère ce que je suis, car j’appartiens à quelque chose de plus grand. Bien plus grand qu’une étiquette." (source : la1ere)

Remettons les choses au clair. Tout d’abord, le corps médical comprend l’ensemble des professionnels de santé. Donc parler uniquement des médecins, relève selon moi, de la malhonnêteté intellectuelle ou du mépris. Secondement, d’après un article du figaro du 15-10-2021 (article payant), le taux de vaccination du corps médicale est d’environ 70% (Martinique, Guadeloupe, Guyane).

D’après M. De Reynal, tous les médecins de Martinique sont pour la vaccination et les syndicalistes font juste de la politique, ils n’y connaissent rien et en plus, ils refusent de voir les morts causés par le Covid. Il va même plus loin, d’après lui, certains non-médecin "ont une lourde responsabilité face aux 650 victimes locales de la Covid". Ces accusations sont très graves, mais il y a pire : "ils ont provoqué des morts inutiles".

Qu’on se le dise Emmanuel, vous n’êtes pas plus expert qu’un quidam en ce qui concerne la santé, la virologie ou l’épidémiologie. La moindre des choses aurait été de partager vos sources. En effet, vous affirmez des énormités, vous accusez des gens d’avoir "provoqué des morts inutiles" et il faudrait vous croire sur parole ?

Vous n’avez à aucun moment mentionné les traitements. Pas un mot sur l’ivermectine. Ni sur l’hydroxychloroquine et l’azithromycine. Pour ces derniers, je vous renvoie vers un article complet sur la question : Hydroxychloroquine, un traitement efficace mais interdit.

Vous ne dites pas non plus qu’un vacciné peut être contaminé et contaminant. Vous ne faites pas mention des potentiels effets indésirables liés à la vaccination. Certains témoignages sont terrifiants. Cette injection pourrait avoir causé des morts, contrairement à ce qui a été affirmé par le sinistre (menteur) de la santé Olivier Véran.

Vous affirmez : "partout dans le monde où la vaccination est acceptée, la vie reprend". Faux. La vie ne reprend pas. Je n’ai pas souvenir de la nécessité d’un pass pour aller à l’hôpital avant cette affaire de Covid. On parle même de désactiver le pass sanitaire pour ceux qui n’auraient pas eu leur 3ème dose (c’est à l’étude).

Qu’en est-il de l'obligation d’injecter un produit en phase 3 ? Concernant cette phase, voici ce qu’en dit Moderna :

« Tous les participants à l’étude COVE seront surveillés pendant deux ans après leur deuxième dose pour évaluer la protection et l’innocuité à long terme » (source : Le Monde)

En conclusion, à mon humble avis, le combat des syndicalistes et de la population qui les soutient, est noble et nécessaire. Il y a quelques années on nous disait que le Chlordécone était sans danger, on voit le résultat. Le temps nous dira si ces injections sont également sans danger (quoique nous avons énormément de témoignages qui prouvent le contraire).

An Moun